Résumé

Les veines font partie du système cardio-vasculaire. Elles permettent le retour du sang appauvri en oxygène au coeur. La fonction de retour veineux peux être altérée par une variété importante de maladies.

Introduction

Les maladies veineuses sont fréquentes, et représentent un lourd fardeau pour les patients et le système de santé. La maladie veineuse périphérique est traditionnellement définie par une atteinte des veines des membres inférieurs, conduisant à une stase de sang des les veines, une augmentation de la pression veineuse, une incompétence valvulaire, la formation de caillots avec potentielle embolisation, et des dommages tissulaires.

L’insuffisance veineuse chronique

La maladie veineuse la plus fréquente est l’insuffisance veineuse chronique. Elle peut se traduire par de nombreuses manières.
Les anomalies morphologiques telle la dilatation veineuse, et/ou les défects fonctionnels tel le reflux veineux, peuvent conduire à terme à l’impossibilité pour le sang de suivre le chemin normal de retour veineux et stagner dans les veines.
L’incompétence valvulaire peut également être impliquée et peut être secondaire à des anomalies congénitales ou une fragilité de la paroi veineuse.
Les facteurs de risques principaux sont :
  • L’age
  • Un IMC (Indice de Masse Corporelle) élevé (obésité).
  • Le tabac
  • Une histoire familiale d’insuffisance veineuse. On dit que Napoléon aurait une responsabilité…!
  • Un antécédent de traumatisme des membres inférieurs
  • Des thromboses veineuses anciennes
  • La grossesse

(Scovell, 2018).

La classification CEAP (Clinical, Etiology, Anatomy and Pathophysiology) (Eklöf et al, 2004) est utilisée dans le monde entier pour diagnostiquer, catégoriser et évaluer la sévérité de la maladie veineuse. Les grades 4 à 6 sont associées à une diminution de la qualité de vie est sont considérés comme une atteinte de santé sévère. (Mills and Armstrong, 2018).

Fonctionnement normal des veines des membres inférieurs.

Pour comprendre l’insuffisance veineuse chronique, un aperçu du fonctionnement veineux normal est nécessaire.

Contrairement aux artères, les veines ont une paroi fine qui contient très peu de cellules musculaires lisses (Jarvis, 2018). Cette paroi est passive et élastique. Les veines sont comme des réservoirs pouvant contenir jusqu’à 2 à 2,5 fois le volume de sang présent dans les artères.

Il y a 3 types de veines dans les membres inférieurs:

Veine grande saphène, ou saphène interne.

Veine saphène externe, ou petite saphène.

  • Les veines superficielles:
    • la veine grand saphène (ou veine saphène interne) qui va de la partie interne de la cheville, chemine le long de la jambe et rejoint la veine iliaque au niveau du pli de l’aine.
    • La veine petite saphène (ou veine saphène externe) qui chemine de la partie externe de la cheville, puis à la partie postérieure du mollet, et rejoint la veine poplitée à la face postérieure du genoux.
  • Les veines profondes:
    • Veines tibiales et fibulaires au mollet
    • La veine poplitée en arrière du genoux
    • Les veines fémorales et iliaques à la cuisse.
  • Les veines perforantes ou communicantes:
    • Elles relient le réseau veineux superficiel et le réseau veineux profond.

La plupart des veines du corps humain ont des valves. Au niveau des membres inférieurs, ces structures délicates favorisent la circulation unilatérale de sang, du bas vers le haut.

Dans les veines superficielles, ou la pression sanguine est basse, les valves sont situées tous les 5 à 10cm. Lorsque les jambes bougent, les larges muscles de la jambe compriment les veines profondes, agissant comme une pompe veineuse. La pression importante générée par la contraction des muscles favorise l’ouverture et la fermeture des valves. L’action synergique des valves et de la pompe musculaire permet l’acheminement du sang vers le coeur.

Les veines variqueuses (varices)

Lorsque les valves ne marchent plus correctement, le sang s’accumule dans les veines, augmentant la pression du système veineux et une distension de la paroi. L’élévation permanente de la pression veineuse dans les membres inférieurs peut mener au développement de varices veineuses (Dilatation, élongation et tortuosités de veines sous cutanées), notamment pour les veines saphènes internes et externes et leurs tributaires. Les varicoses veineuses surviennent en raison de l’incompétence des valves des veines superficielles, profondes et/ou des perforantes, et sont définies comme une dilatation permanente du vaisseau de plus de 3mm de diamètre en position debout. (Clarke et al, 1992,  Ghaderian and Khodaii, 2012; Fan, 2005).

La plupart des patients sont gênés par l’aspect disgracieux, mais rapportent également des douleurs et œdèmes. Dans les cas les plus sévères, des ulcères apparaissent. (Jacobs et al, 2017).

L’insuffisance veineuse chronique

Dans les stades les plus évolués, la persistance d’une pression veineuse élevée évolue vers l’insuffisance veineuse chronique. Ce terme désigne les changements fonctionnels permanents des veines.

Veines normales et veines pathologiques.

Cette maladie atteinte environ 7% de la populatation (Cesarone et al, 2002) et peut être secondaire soit à un reflux veineux, soit à une obstruction (par exemple une thrombose veineuse profonde ou des séquelles de thrombose veineuse profonde), ou les 2. (Mills and Armstrong, 2018).

Points clés

  • Dans les jambes, les valves et la pompe musculaire permettent d’acheminer le sang veineux au coeur.
  • L’insuffisance veineuse chronique est la maladie vasculaire la plus fréquente.
  • Les varices sont la conséquence d’une incompétence des valves des veines superficielles, profondes et/ou des veines perforantes.

http://www.vasculaire.com/fr/Maladies/Les-Varices-des-Membres-inferieurs/Qu-est-qu-une-varice